Les Œuvres

L’œuvre de César Franck est très éclectique et touche divers instruments (orgue, harmonium, musique de chambre, opéra, musique vocale et instrumentale). César Franck a développé son œuvre sur trois plans : Il s'est d'abord imposé comme rénovateur de la musique de chambre. Dans la première moitié du XIXème siècle, à une époque la musique en France est essentiellement tournée vers les arts de la scène, Franck choisit la voie de la musique de chambre avec la production de Quintettes ou de Quatuors. Son langage sonore prend ses sources auprès des compositeurs romantiques allemands comme Beethoven, Schumann et Wagner. Ses compositions sont dotées d’une solide architecture et une très grande unité. De là, l'écriture est extrêmement mouvante et chromatique, dominent de riches modulations. A partir de sa nomination comme titulaire du grand-orgue de Sainte-Clotilde en 1859, Franck s’est montré prolifique dans le domaine de la composition pour orgue. A l’époque, la mode était aux « orages », « fantaisies sur des airs d'opéra », « pastorales » qui évoquaient plutôt la musique de salon que d’église. Il se positionne comme rénovateur de la musique d’orgue française et remet l'orgue sur le chemin de l'église et de la prière. Il fait de l’orgue un orchestre avec les Six Pièces (1862), les Trois Pièces (1878), écrites pour l'inauguration de l'orgue Cavaillé-Coll de l'ancien Trocadéro. C’est avec Trois Chorals, écrits sur son lit de mort en 1890 que Franck propose une fusion du style « choral » emprunté de l’Allemagne luthérienne avec une synthèse de tout ce qui avait été écrit avant lui. Son influence, enfin, se marque par le mouvement spirituel et poétique qu'il n’aura cessé de transmettre à ses élèves lesquels formeront la « bande à Franck ». Tout en créant un langage musical totalement novateur pour l’époque, Franck affirme sa filiation à certains maîtres allemands anciens et contemporains comme Bach, Beethoven et Mendelssohn.
Orgue ou harmonium Andantino en sol mineur (1857) Trois Antiennes (1859) 44 Petites Pièces (1858–1863) Six Pièces, op. 16-21 (publiées 1868) : o Fantaisie en ut majeur - 1860 (FWV 28) o Grande Pièce Symphonique - 1860/62 (FWV 29) o Prélude, Fugue et Variation - 1862 (FWV 30) o Pastorale en mi majeur - 1863 (FWV 31) o Prière en ut dièse mineur - 1860 (FWV 32) o Final en si bémol majeur - 1862 (FWV 33) Trois Pièces (1878) : o Fantaisie en la majeur (FWV 35) o Cantabile en si majeur (FWV 36) o Pièce héroïque in si mineur (FWV 37) Andantino (1889) Trois chorals (1890) : o Choral no 1 en mi majeur (FWV 38) o Choral no 2 en si mineur (FWV 39) o Choral no 3 en la mineur (FWV 40) L'Organiste (1889–1890). Piano Églogue, op. 3 (FWV 11) Premier Grand Caprice, op. 5 (FWV 13) Prélude, Choral et Fugue (1884, FWV 21) Danse lente (1885) Prélude, Aria et Final (1887, FWV 23) Musique de chambre Quatre trios avec piano (1840) : o Trio concertant, op. 1 no 1, en fa dièse mineur (FWV 1) o Trio concertant, op. 1 no 2, "Trio de salon" (FWV 2) o Trio concertant, op. 1 no 3 (FWV 3) o Trio concertant, op. 2 (FWV 4) Quintette pour piano et cordes (1878–79) (FWV 7) Sonate pour violon et piano en la majeur (1886) (FWV 8) Quatuor à cordes en ré majeur (1889–90, FWV 9) Andantino Quietoso, op. 6, pour violon et piano (FWV 5) Grand Duo pour piano et violon concertant en si bémol majeur, op. 14 (FWV 6)
Musique orchestrale Poèmes symphoniques Ce qu'on entend sur la montagne (poème symphonique d'après Victor Hugo, 1845–87, op. posth.) Rédemption (poème symphonique pour soprano, chœur et orchestre, 1872, rév. 1874, FWV 52) Les Éolides (poème symphonique, 1876, FWV 43) Le Chasseur maudit (poème symphonique, 1882, FWV 44) Psyché (poème symphonique pour orchestre et chœur, 1886–88, FWV 47) Musique concertante Les Djinns (poème symphonique pour piano et orchestre, 1884, FWV 45) Grand concerto pour piano et orchestre no 2 , op. 11 Variations symphoniques pour piano et orchestre (1885, FWV 46) Symphonie Symphonie en ré mineur (1886–88, FWV 48) Musique chorale Messe solennelle (FWV 59, 1858) Messe à trois voix (FWV 61, 1860/1872 Autres compositions Ruth, églogue biblique (oratorio pour solistes, chœur, piano et orchestre ; FWV 51)1,2 Panis Angelicus (pour voix, harpe, violoncelle, orgue, 1872) Quæ est ista (Offertorium, 1871) Les Béatitudes (oratorio pour chœur, solistes, et orchestre, 1881, FWV 53) Ave Maria (FWV 62) Psaume 150 Dextera Domini pour chœur, orgue et contrebasse (FWV 65) Rebecca (cantate pour voix, chœur et orchestre, 1880–1881, FWV 54) Plainte des Israélites (cantate, 1865, publication posthume) La Tour de Babel (cantate, 1865, publication posthume) Cantique de Moïse (cantate, 1881, publication posthume) Les Sept Paroles du Christ en croix (oratorio, publication posthume) Le Valet de ferme (1851–53, opéra comique non publié) Hulda (1882–85, FWV 49) (opéra) Ghiselle (1889), drame lyrique (FWV 50) (seul le premier acte a été orchestré par Franck). Source

César Franck

1822-1890

Commémoration

9-11 décembre 2022

Basilique Sainte Clotilde, Paris VII

© 2022 L’ équipe du Grand-Orgue de Ste Clotilde

César Franck

1822-1890
Orgue ou harmonium Andantino en sol mineur (1857) Trois Antiennes (1859) 44 Petites Pièces (1858–1863) Six Pièces, op. 16-21 (publiées 1868) : o Fantaisie en ut majeur - 1860 (FWV 28) o Grande Pièce Symphonique - 1860/62 (FWV 29) o Prélude, Fugue et Variation - 1862 (FWV 30) o Pastorale en mi majeur - 1863 (FWV 31) o Prière en ut dièse mineur - 1860 (FWV 32) o Final en si bémol majeur - 1862 (FWV 33) Trois Pièces (1878) : o Fantaisie en la majeur (FWV 35) o Cantabile en si majeur (FWV 36) o Pièce héroïque in si mineur (FWV 37) Andantino (1889) Trois chorals (1890) : o Choral no 1 en mi majeur (FWV 38) o Choral no 2 en si mineur (FWV 39) o Choral no 3 en la mineur (FWV 40) L'Organiste (1889–1890). Piano Églogue, op. 3 (FWV 11) Premier Grand Caprice, op. 5 (FWV 13) Prélude, Choral et Fugue (1884, FWV 21) Danse lente (1885) Prélude, Aria et Final (1887, FWV 23) Musique de chambre Quatre trios avec piano (1840) : o Trio concertant, op. 1 no 1, en fa dièse mineur (FWV 1) o Trio concertant, op. 1 no 2, "Trio de salon" (FWV 2) o Trio concertant, op. 1 no 3 (FWV 3) o Trio concertant, op. 2 (FWV 4) Quintette pour piano et cordes (1878–79) (FWV 7) Sonate pour violon et piano en la majeur (1886) (FWV 8) Quatuor à cordes en ré majeur (1889–90, FWV 9) Andantino Quietoso, op. 6, pour violon et piano (FWV 5) Grand Duo pour piano et violon concertant en si bémol majeur, op. 14 (FWV 6)
Musique orchestrale Poèmes symphoniques Ce qu'on entend sur la montagne (poème symphonique d'après Victor Hugo, 1845–87, op. posth.) Rédemption (poème symphonique pour soprano, chœur et orchestre, 1872, rév. 1874, FWV 52) Les Éolides (poème symphonique, 1876, FWV 43) Le Chasseur maudit (poème symphonique, 1882, FWV 44) Psyché (poème symphonique pour orchestre et chœur, 1886–88, FWV 47) Musique concertante Les Djinns (poème symphonique pour piano et orchestre, 1884, FWV 45) Grand concerto pour piano et orchestre no 2 , op. 11 Variations symphoniques pour piano et orchestre (1885, FWV 46) Symphonie Symphonie en ré mineur (1886–88, FWV 48) Musique chorale Messe solennelle (FWV 59, 1858) Messe à trois voix (FWV 61, 1860/1872 Autres compositions Ruth, églogue biblique (oratorio pour solistes, chœur, piano et orchestre ; FWV 51)1,2 Panis Angelicus (pour voix, harpe, violoncelle, orgue, 1872) Quæ est ista (Offertorium, 1871) Les Béatitudes (oratorio pour chœur, solistes, et orchestre, 1881, FWV 53) Ave Maria (FWV 62) Psaume 150 Dextera Domini pour chœur, orgue et contrebasse (FWV 65) Rebecca (cantate pour voix, chœur et orchestre, 1880–1881, FWV 54) Plainte des Israélites (cantate, 1865, publication posthume) La Tour de Babel (cantate, 1865, publication posthume) Cantique de Moïse (cantate, 1881, publication posthume) Les Sept Paroles du Christ en croix (oratorio, publication posthume) Le Valet de ferme (1851–53, opéra comique non publié) Hulda (1882–85, FWV 49) (opéra) Ghiselle (1889), drame lyrique (FWV 50) (seul le premier acte a été orchestré par Franck). Source